Pages Navigation Menu

conseils et ressources utiles pour la philatélie

Les trois erreurs les plus fréquentes quand on se lance dans la philatélie :

Les trois erreurs les plus fréquentes quand on se lance dans la philatélie :

Débuter dans la philatélie est souvent source d’erreurs. Entre l’envie de réussir et l’impatience traditionnelle de celui qui débute, le collectionneur de timbres aura beaucoup d’occasions de commettre des fautes.

Dans cet article nous allons essayer de voir quelles sont les trois erreurs principales qui peuvent littéralement décourager à court terme le philatéliste dans sa quête de réussite.

 

Le philatéliste et ses erreurs :

On connaît tous cette sensation propre à chaque découverte, cette envie de bien faire et de faire les choses vite quand on se lance dans une nouvelle aventure, que celle-ci soit une passion ou bien un métier. la philatélie n’échappe pas à la règle.

Quand il veut trouver des timbres rares, se constituer une collection de timbres de valeur, connaître la valeur d’un timbre, conserver avec soins ses timbres de collection ou encore acheter des timbres de collection en bon état de conservation, le passionné de philatélie cherche par tous les moyens à parvenir à ses fins.

Quitte à se mettre en danger.

Et c’est à cet instant précis que l’amateur d’histoire passionné par les timbres de collection commet ses premières erreurs que nous allons voir ci-après :

 

 

Erreur n°1 : ne pas se spécialiser dans un seule collection de timbres :

Un classique… Quand on se lance dans la philatélie, « ne pas se spécialiser dans un seule collection de timbres » est effectivement la plus grosse cause d’échec à court terme. le philatéliste amateur devra donc très tôt faire bien attention à ne pas tomber dans le piège.

La solution est poutant simple : choisir une collection bien précise au lieu de vouloir se lancer dans toutes les collections de timbre à la fois (Français, Anglais, Amérique du Sud, …). Ca peut paraître logique, mais ça ne mange pas de pain de le rappeler…

 

 

Erreur n°2 : acheter tous les timbres sans même se soucier de leur état de conservation :

Un autre grand classique. Ce n’est en effet pas pour rien si « acheter tous les timbres sans même se soucier de leur état de conservation » arrive en deuxième position du classement des erreurs les plus fréquentes que sera tenté de commettre le philatéliste.

Là encore, faire preuve de bon sens s’avèrera être primordial et focaliser son attention et recentrer ses investissements sur les timbres les mieux conservés essentiel. Là aussi, ça ne fait jamais de mal de le rappeler.

 

 

Erreur n°3 : vouloir se constituer une collection de timbres trop rapidement, quitte à dépenser beaucoup d’argent pour parvenir à ses fins :

Voilà donc la troisième erreur à prendre place sur le podium des erreurs les plus fréquentes quand on se lance dans la philatélie

« vouloir se constituer une collection de timbres trop rapidement, quitte à dépenser beaucoup d’argent pour parvenir à ses fins » est effectivement la cause de nombreux échecs dans la philatélie. l’amateur d’histoire passionné par les timbres de collection devra donc bien faire attention, encore une fois, à ne pas tomber dans le piège.

Dans ce cas-là, la solution paraît une nouvelle fois évidente : prendre son mal en patience, faire preuve de sagesse et bien garder à l’esprit que Rôme ne s’est pas faite en un jour. Tout simplement.

 

 

Cette liste des trois erreurs les plus fréquentes quand on se lance dans la philatélie touche maintenant à sa fin.

Bien évidemment, il existe beaucoup d’autres sources d’erreurs dans cette disicipline, mais si le philatéliste ne commet déjà pas ces trois-là, on peut d’ores-et-déjà penser qu’il est sur la bonne voie pour espérer réussir un jour dans la philatélie.